Chaque séance est adaptée au sujet qui consulte, il n’y a donc pas de séance type ou de recette toute prête en fonction de la demande. La démarche prend en compte la globalité de la personne c’est-à-dire ses dimensions physique, mentale, émotionnelle, familiale, sociale, culturelle et spirituelle. Cependant le processus de la séance s’appuie quant à lui sur une démarche méthodique rigoureuse. Le processus de la séance comprend donc plusieurs phases (dont l’ordre peut être adapté) à l’intérieur desquelles, différentes techniques peuvent être utilisées :

Elle comprend l’anamnèse c’est-à-dire l’historique du problème puis, la verbalisation d’un but à atteindre ou d’un état désiré. Cette phase, qui commence dès la prise de rendez-vous et lors du premier contact, permet d’établir une stratégie et de construire la séance en fonction des observations et des informations recueillies.

C’est le moment où le praticien conduit le sujet en transe. Il existe beaucoup de techniques ; elles peuvent être longues (une vingtaine de minutes), courtes ou très rapides (quelques secondes). Le choix de la méthode d’induction sera motivé par le fonctionnement du sujet, sa prédominance sensorielle voire de la sensibilité du praticien (courant dont il se réclame).

Il s’agit ici d’absorber davantage le sujet dans l’expérience hypnotique afin d’atteindre le niveau de transe adapté et d’installer un espace de travail.

C’est le cœur de la séance. Cette intervention peut consister en un travail de suggestions directes ou indirectes sur un ou plusieurs niveaux de fonctionnement du problème (environnement, comportements, capacités, croyances, valeurs, identité, spirituel) selon la logique d’interaction du sujet avec lui-même, avec les autres et avec le monde en général.
Par l’intermédiaire de la transe, le travail se fera sur le plan du psychisme (en privilégiant la place de l’esprit inconscient) mais également sur le plan somatique (modifications des perceptions corporelles).

Lorsque le sujet a repris le contact social, le praticien l’invite à commenter son expérience hypnotique et à revisiter les changements et les apprentissages qui ont été réalisés. Le praticien peut, le cas échéant, faire une prescription de tâches à effectuer.