La procrastination est un comportement d’autosabotage qui désigne une tendance à remettre à plus tard les tâches, les actions, les obligations que nous pourrions réaliser maintenant.
Il s’agit d’un mécanisme conscient qui s’appuie sur des mécanismes inconscients : Un conflit prend naissance entre deux parties de la personne qui procrastine. L’une souhaite en finir avec une tâche obsédante et culpabilise l’autre partie qui développe, bien malgré elle, des stratégies de fuite ou d’évitement lui permettant de se soustraire à l’action.
Contrairement à certaines idées reçues, la procrastination n’a rien à voir avec la paresse ni avec un simple problème de gestion du temps mais davantage avec la capacité de générer un discours intérieur favorable à la maîtrise de soi et l’autorégulation.